version "SPIP&BLIP" du site (flash) interface horaires d’ouverture : du mercredi au samedi de 14h à 19h, le vendredi jusqu’à 20h et sur rendez-vous contactez nadège ou skype interface
 

horsd’oeuvre n°21

lire le journal horsd’oeuvre n°21
 

Articles de la rubrique

Anti-monuments Adeline Blanchard

Le 2 janvier 2008, par appartement/galerie Interface, dans horsd’oeuvre n°21
Anti-monuments Entretien avec Jochen Gerz par Adeline Blanchard À travers son œuvre dans l’espace public, Jochen Gerz développe une réflexion sur la mémoire, ses modes de transmission et de refoulement. Dans Monument contre le Fascisme (Hambourg, 1986), il fait ériger une stèle de 12 m de haut sur laquelle les gens sont invités à signer. Petit à petit et pendant sept années, ce monument s’enfonce dans le sol jusqu’à sa disparition totale, emportant avec lui les signatures. Avec la même radicalité, Gerz (…)

Eriger Astrid Gagnard

Le 2 janvier 2008, par appartement/galerie Interface, dans horsd’oeuvre n°21
Eriger Le Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie par Gérard Collin-Thiébaut Comment un artiste peut-il répondre à la demande d’un état de commémorer des faits de guerre ? Et en la circonstance comment créer un mémorial rappelant le souvenir des hommes morts au combat pour la France en Afrique du Nord de 1952 à 1962 ? Comment traiter de cette douloureuse histoire liée à un passé colonial refoulé ? Ces questions furent soumises à plusieurs artistes par le biais (…)

Le rituel d’anniversaire de Sophie Calle Cécile Desbaudard

Le 2 janvier 2008, par appartement/galerie Interface, dans horsd’oeuvre n°21
Le rituel d’anniversaire de Sophie Calle "Le jour de mon anniversaire je crains d’être oubliée. Dans le but de me délivrer de cette inquiétude, j’ai pris en 1980 la décision d’inviter tous les ans, le 9 octobre si possible, un nombre de convives équivalant à mon nombre d’années. Parmi eux, un inconnu que l’un des invités serait chargé de choisir. Je n’ai pas utilisé les cadeaux reçus à ces occasions. Je les ai conservés, afin de garder à portée de main les preuves d’affection qu’ils constituaient. En (…)

Une tentative de réaménagement du territoire temporel. Jérôme Dupeyrat

Le 2 janvier 2008, par appartement/galerie Interface, dans horsd’oeuvre n°21
Pierre Huyghe, One Year Celebration : Une tentative de réaménagement du territoire temporel. One Year Celebration est un projet collectif initié par Pierre Huyghe en 2003 et dont une première version a été produite en 2006. L’artiste avait demandé à des plasticiens, des architectes, des musiciens, des écrivains et des critiques d’art, d’imaginer des propositions pour la célébration de jours non encore fêtés de l’année. Il en résulte une exposition collective constituée de 48 posters qui énoncent, tel un (…)

Iron Hand Julien Blanpied

Le 2 janvier 2008, par appartement/galerie Interface, dans horsd’oeuvre n°21
Iron Hand « Toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production s’annonce comme une immense accumulation de spectacles. Tout ce qui était directement vécu s’est éloigné dans une représentation. » Guy Debord, La Société du Spectacle, 1967. 18 juin 1984 : La bataille d’Orgreave (South Yorkshire). L’Angleterre connaît un des pires épisodes de sa mutation industrielle. Les mineurs se mettent en grève, après l’annonce, par le gouvernement, de la fermeture prochaine d’une (…)

L’Homo festivus ne sait plus où donner du serpentin et de la guirlande Nadège Marreau

Le 2 janvier 2008, par appartement/galerie Interface, dans horsd’oeuvre n°21
L’Homo festivus ne sait plus où donner du serpentin et de la guirlande Depuis le XVIIème siècle, le feu d’artifice accompagne nos fêtes nationales. En manipulant la pyrotechnie Elisa Pône met le feu aux poudres. Au travers d’installations, de performances, de vidéos et de photographies, l’artiste stigmatise le feu d’artifice. Elle opère d’habiles glissements qui modifient notre perception. Ainsi, nous ne sommes plus spectateur d’un feu d’artifice mais de notre société. Nadège Marreau : Pourquoi la (…)

Commémorons, chrysanthémons et mourons ! (P. Sollers) Eric Laniol

Le 2 janvier 2008, par appartement/galerie Interface, dans horsd’oeuvre n°21
Commémorons, chrysanthémons et mourons ! (P. Sollers) Rappeler le souvenir n’est pas la moindre des préoccupations artistiques, alors même que l’art ne se départit que très rarement de son cérémonial spécifique - intronisation, commande officielle, éviction ou acceptation du milieu, vernissage, manifestation, finissage. Les artistes se sont souvent invités au menu des réjouissances, au risque de leur récupération politique, de la transformation de leur statut en médiateurs, mais aussi dans le souci d’une (…)
SPIP 1.9.1 | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 122 (288425)