version "SPIP&BLIP" du site (flash) interface horaires d’ouverture : du mercredi au samedi de 14h à 19h, le vendredi jusqu’à 20h et sur rendez-vous contactez nadège ou skype interface
 

9 juin - 21 juillet 2007 IRL David Ancelin • Julien Bouillon • Marc Chevalier • Héléna De Jong • Marion Orel • Émilie Perotto • Cédric Teisseire

Le 9 juin 2007, par appartement/galerie Interface,

Creer un PDF

A l’occasion de nos cinq ans d’activités au 12, rue Chancelier de l’Hôspital, nous avons choisi de donner carte blanche à une structure semblable à la notre. Aussi nous invitons le collectif d’artistes de La Station à Nice. Ils nous proposent une exposition intitulée IRL.

IRL. (Une exposition de choses)

“Le cinéma des gens”

Dans la vie réelle, en se concentrant sur la forme du sexe et non pas sur sa finalité, la question du lien et du point de contact devient capitale. Ainsi, l’étude des réclames surpeuplées parvient, dans les mondes virtuels, à une sorte d’abstraction proche de celle des écritures laborieuses, et qui conduit les protagonistes de ce genre d’existence à soustraire de leur mémoire visuelle, les images technologiques afin qu’elles ressurgissent en tant qu’essence mentale et non en tant qu’indice tangible de ces modèles de représentation de pointe. L’arrogance précaire du vivant, en quelque sorte, crée un répertoire de formes multiples, parfois mécaniques parfois inopérantes ou inadéquates au contexte :

« Ce matin, le réveil est allé s’échouer en surface des vagues issues d’un sommeil statistiquement profond. » Ou bien :

« D’une figure abstraite, le canapé n’a que l’apparence » Ou encore :

« La mort est l’apanage des imbéciles » On ira même jusqu’à relever ceci :

« Grand-mère transplante maman qui transpire face à son image » contre « Grand-mère transplante maman qui transcrit mon image » Et même :

« Mon capital c’est ma clientèle ! »

En somme c’est comme du mobilier. On crée des mondes et l’on s’y déploie, comme si rien n’existait en dehors, rendant les formes élémentaires à la fois plus efficaces du point de vue sculptural, et plus “glissantes” du point de vue du signifiant. Le rapport sensuel et intuitif avec les machines et les matériaux est nécessaire car vous préférez au peint complet de l’artisan le peint demi du réalisateur (qui met en branle et puis délègue la finition). N’est-ce pas ?

la Station

artistes : avec David Ancelin, Julien Bouillon, Marc Chevalier, Héléna De Jong, Marion Orel, Émilie Perotto et Cédric Teisseire.

 

Galerie d'images

Marion Orel, sans titre, 2007 Emilie Perotto, C'est pas l'bois qui prend vie, c'est la vie qui dvient bois, (...) Héléna De Jong, sans titre, 2007 Cédric Teisseire, Gambit [ le frisson ], 2006, Julien Bouillon, la danse de (...) David Ancelin, Out of Africa, 2007, Marc Chevalier, équivalence des écarts (...) Héléna De Jong, sans titre, 2006, Marc Chevalier, équivalence des écarts (...) Julien Bouillon, Héléna De Jong, David Ancelin Marc Chevalier, la fonction sociale, 2007 David Ancelin, Emilie Perotto, Marc Chevalier David Ancelin, château en Espagne 1, 2007
 

Documents joints à l'article

plan de l’exposition
PDF | 139.3 ko | document publié le 12 juin 2007
carton de l’exposition
PDF | 367.7 ko | document publié le 16 juin 2007
 

Commentaires de l'article

 
lowellmitchell
Le 18 septembre 2012
Opin niin monia asioita ;-) Joten kiitos ! Skin is Acne Free
 

Poster un commentaire

SPIP 1.9.1 | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 122 (288427)