version "SPIP&BLIP" du site (flash) interface horaires d’ouverture : du mercredi au samedi de 14h à 19h, le vendredi jusqu’à 20h et sur rendez-vous contactez nadège ou skype interface
 

Adeline Blanchard This is so contemporary ! Les « situations construites » de Tino Seghal

Le 15 septembre 2009, par appartement/galerie Interface,

Creer un PDF

« When you enter my work, you are also constructing it » [1], Tino Seghal.

En 2006, lors de la deuxième de ses trois expositions à l’ICA (Institute of Contemporary Art) de Londres, Tino Seghal confronte le spectateur à une expérience singulière dans l’espace institutionnel mis à nu : This Progress. C’est une expérience unique à vivre. A peine ai-je pénétré le vide de l’espace d’exposition qu’une fillette d’une dizaine d’années, au regard inquisiteur, s’approche de moi et m’interpelle : « Hello ! Could you tell me what progress is ? [2] ». Interloquée par la question de l’enfant, je m’efforce tant bien que mal de donner une définition à ce terme vaste et complexe. La fillette, dubitative, me conduit vers une autre pièce où elle répète mot pour mot à une adolescente ma définition du progrès. La jeune fille renchérit sur cette définition, me sommant de développer ma pensée. Tout au long de mes réponses, nous nous déplaçons dans les espaces de l’ICA. Puis, en haut de l’escalier menant au premier étage des salles d’exposition, tandis que mon interlocutrice disparaît furtivement, un homme d’une trentaine d’années expose avec conviction et véhémence ses arguments sur la question. Tentant de pousser la discussion toujours plus loin, il me mène (et malmène) à travers les différents espaces d’exposition jusqu’à la descente d’escalier. Là, une femme âgée achève sereinement mon parcours en me dirigeant vers la sortie. Tout en évoluant dans un espace muséal paradoxalement vide, dépouillé de toute œuvre d’art, j’ai été mise en situation de philosopher sur la notion de progrès. Serait-ce la démonstration qu’une forme de progrès dans l’art passerait par la dématérialisation de l’œuvre ?

A la sortie de cette épreuve, on ressent une véritable satisfaction d’avoir été impliqué activement dans ce parcours de réflexion, de discussion, de stimulation intellectuelle. C’est une rencontre sociale, un échange entre les acteurs et les visiteurs qui créent ensemble l’œuvre.

Tino Seghal qualifie ses travaux de « situations construites » [3] dans lesquelles des interprètes sont en interaction avec les visiteurs. Les matériaux de ces œuvres sont la voix humaine, le mouvement, le langage, sans production d’objets concrets. Le titre des œuvres est souvent donné par les interprètes eux-mêmes.

Il n’y a aucune trace écrite ou visuelle de ces situations. L’espace muséal, dans lequel se déroule l’action, est vide. Pas de cartels, pas de catalogue d’exposition, ni de photographies ou de films. L’artiste les proscrit pour privilégier l’expérience même. Ces œuvres à expérimenter ne restent gravées que dans la mémoire de ceux qui les ont vécues.

Ce sont des œuvres événementielles qui sont représentées dans un lieu et une temporalité définis, mais qui, pourtant, peuvent être réactivées à tout moment. L’œuvre existe, même si elle n’est pas jouée. Elle est à la fois éphémère et pérenne. On peut faire l’acquisition d’une situation de Seghal comme d’une œuvre tangible. La vente de l’œuvre se fait par oral, devant notaire, sans aucun document écrit, sans certificat. Ces œuvres immatérielles font partie de collections publiques ou privées et sont activées dans un espace temps précis lors d’une exposition. « My works take a form that exists over time – as they can be shown over and over again – so they’re not dependent on any kind of documentation to stand for it ». [4]

Le mode de transmission orale des travaux de Seghal est le propre de la danse, discipline qu’il a étudiée à Berlin. L’économie politique, étudiée à Essen, transparaît également dans son travail.

Il apparaît comme un chorégraphe de situations d’échanges sociaux. Au lieu d’une transformation de ressources, on assiste à une transformation d’actions. Tandis que certaines situations comme This Progress impliquent une participation totale du visiteur, d’autres, se rapprochent plus de la performance. Dans Kiss, deux interprètes rejouent des grands baisers de l’histoire de l’art comme celui de Rodin, de Brancusi ou de Jeff Koons avec la Cicciolina (Manet Soft, 1991). Dans Instead of allowing some thing to rise up to your face dancing Bruce and Dan and one other things [5] (2000) - un des premiers travaux chorégraphiques de l’artiste – celui-ci met en scène une danseuse se mouvant à terre et dans le coin d’un espace, tentant littéralement de se fondre dans le sol. Cette œuvre est une référence explicite aux performances de Bruce Nauman (Wall Floor Positions, 1968) et de Dan Graham (Roll, 1970).

Mais Seghal n’étant pas l’interprète de ces situations, il s’éloigne volontairement de la performance et de son caractère éphémère.

This is so contemporary, œuvre présentée à la Biennale de Venise 2005, apparaît moins comme une performance puisque le visiteur est interpellé. Les gardiens des expositions sautillent dans les espaces en chantant joyeusement : « This is so contemporary, contemporary, contemporary ! ». La situation est assez amusante. Les gardiens, qui n’ont normalement pas leur mot à dire sur les œuvres, semblent se défouler, se libérer des conventions liées au lieu sacré du musée. Leurs exclamations peuvent être interprétées comme de l’auto-ironie de Seghal par rapport à son travail « si contemporain ! », jugement qui n’a absolument aucune pertinence. On imagine un visiteur lambda déclamer cette phrase hors de propos comme une révélation devant une œuvre.

Très souvent, il y a dans les situations de Seghal une interaction avec le visiteur ou du moins une incitation à la réaction. Dans « This objective of that object » [6] (2004), lorsque le visiteur pénètre l’espace, il est rapidement entouré de cinq interprètes qui s’exclament en chœur et en crescendo : « The objective of this work is to become the object of a discussion ». [7] Si cette interjection ne provoque aucune réaction de la part du visiteur, les interprètes commencent à faillir lentement au sol en prononçant une dernière phrase avant de s’évanouir : « The work is over ». [8] S’il n’y a pas de réponse des spectateurs, il n’y a pas de discussion engagée, donc l’œuvre disparaît. Elle n’a plus lieu d’être. C’est le propre de l’art conceptuel où l’idée prime sur la réalisation matérielle des œuvres. S’il n’y a plus d’idée, ni d’échange ou de discussion, l’œuvre n’existe plus. C’est un moyen radical contre la passivité des spectateurs. En revanche, si le visiteur réagit, les interprètent rebondissent en s’écriant : « We have a comment ! ». [9] Puis ils se concertent en cercle serré, faisant mine de parler du spectateur intrus. Celui-ci n’a pas toujours la tâche facile dans les situations de Seghal. L’œuvre ne semble pas être une entité finie, concrète, soumise au regard critique du visiteur. Elle est vivante et répond aux réactions de ce dernier. C’est pourtant bien lui, le regardeur, qui fait l’œuvre, selon le précepte duchampien.

« Je suis contre cette surestimation et surévaluation de l’objet dans notre société. Je mets mon travail en liaison avec ce temple de l’objet qu’est le musée et je remplace l’objet par un autre type de produit, plutôt immatériel, comme des situations, des expériences. » [10]

Contrairement à l’art conceptuel qui - tentant d’échapper à la réalisation de l’œuvre - produit des concepts écrits et visuels, aux protagonistes de Fluxus qui créent des « instructions » afin de rejouer et de pérenniser leurs actions, et loin du caractère reliquaire des documents témoignant des performances, Seghal libère l’œuvre d’art de toute production matérielle. Nous sommes à l’encontre du fétichisme de la marchandise défini par Guy Debord : « la domination de la société par ‘des choses suprasensibles bien que sensibles’, qui s’accomplit absolument dans le spectacle, où le monde sensible se trouve remplacé par une sélection d’images qui existe au-dessus de lui, et qui en même temps s’est fait reconnaître comme le sensible par excellence. » [11]

Dans une société dominée par les images, la représentation, le visuel, Tino Seghal conçoit et reconstruit de nouveaux rapports sociaux. C’est une véritable expérience humaine. Vivre un Seghal, c’est aussi une jouissance du moment présent.

Chez l’artiste, le monde sensible, l’expérience existent au-delà des images virtuelles.

Sur des sites de diffusion de vidéos amateurs, il existe des tentatives de piratages filmiques afin de garder des traces visibles de ses œuvres. Ces opérations sont forcément vouées à l’échec. Le résultat ne peut être qu’éloigné de la réalité vécue, de l’expérience même, absolument irremplaçable.

Adeline Blanchard

Notes :

[1] « Lorsque vous entrez dans mon œuvre, vous la construisez », Entretien avec Tyler Coburn in : Kultureflash, février 2007.

[2] « Bonjour ! Pouvez-vous me dire ce qu’est le progrès ? »

[3] « staged situations »

[4] « Mes œuvres prennent une forme qui existe au-delà du temps puisqu’elles peuvent être toujours montrées. Ainsi, elle ne sont dépendantes d’aucune documentation qui les représente », Entretien avec Tim Griffin in : Artforum, 2005.

[5] « Au lieu de laisser quelque chose vous atteindre le visage en dansant Bruce et Dan et d’autres choses ».

[6] « Cet objectif de cet objet ».

[7] « L’objectif de cette œuvre est de devenir l’objet d’une discussion ».

[8] « L’œuvre est terminée ».

[9] « Nous avons un commentaire ! »

[10] in : www.geneveactive, magazine culturel de la métropole lémanique, « L’écosophie de Tino Seghal », publié par Yi-hua Wu, 29.04.2009.

[11] La société du spectacle, éditions Champ libre, 1971.

 

Commentaires de l'article

 
sophie42
Le 17 juin 2012

Votre analyse du travail de Mr Seghal est très juste, j’en apprécie la pertinence, j’ai moi même vu certaines de ses expositions qui m’ont laissé sans voix.

Sophie

votre hamac support ici

 
christianbailey
Le 5 août 2012
Habituellement, je ne pas poster de commentaires sur les blogs, mais ce blog est une exception. Merci ! Chest Acne
 
Remedios
Le 25 mars 2013
Très bon sujet, je vous remercie Toutes mes amitiés Kaylee du portail devis électricité appartement
 
Remedios
Le 26 mars 2013
Très bon article , merci
 
Elease
Le 28 mars 2013
Excellente post, tous mes encouragements. Avec respect Ludie du portail d’information fenêtre pvc
 
acuter
Le 24 avril 2013
Des choses très intéressantes. J’apprécie vraiment votre style d’écriture et va mettre un peu plus de vos autres messages ! Visitez mon site : http://unblockedgamesz.com
 
lafseo
Le 17 juillet 2013
If the color scheme is over ten years old, chances are good that it is dated. Look for colors currently shown in the bedroom display areas at luxury department stores and furniture stores. Peruse decorating magazines for contemporary bedroom ideas. Thanks. Regards, college thesis paper
 
chris
Le 6 août 2013
Bonjour Adeline, je vous remercie pour ce partage fort intéressant. Je dois avouer que je ne connaissais pas cet artiste avant de tomber sur votre article, je n’ai jamais eu la chance de faire l’expérience de ces oeuvres. Je trouve ses interprétations vraiment créatives et inattendues. Christian Pellerin
 
ameforet
Le 17 septembre 2013
Je trouve cette idée vraiment sympa. Malheureusement je n’ai pas eu l’occasion d’assister a de telles expositions. Merci d’en parler sur ce site
 
rdokoye
Le 26 septembre 2013
Je suis allé à ma juste part des expositions et je dois dire, j’ai apprécié de tous. - R Dobson
 
gilles
Le 15 octobre 2013

guide cigarette électronique

e-cigarette cigarette electronique captivant vous serviez il emporte vous preniez cigarette electronique prix plus pierre numéro enfin cigarettes électroniques lancer équitable insuffisant fabricant e liquide france ; homme convenable e-cigarette e-liquide american blend vous agissez enviable cigarette electronique comparaison prix cigarette electronique online vous attendez ici enfin aider cigarette electronique comparatif prix agent traîner cigarette electronique ego c tank enfin vous travailliez cigarette electronique ego t ?

beaucoup quelconque il expliquait cliquez ici académie Ecigarette !

 
mintle
Le 20 juin 2014
I have come to know about the unique living experience which we experience during the exhibitions held last time. The museum, which we get in, is of paradoxically empty. At the end, we feel a satisfaction and the sense to go back to it once again. Chevron vehicle repair shop in hollywood
 
miki001
Le 22 décembre 2014
If you want expert assist with any kind of academic assignment, obtain it from Writing a essay. You will be agreeably surprised by the chance, to choose a author to achieve your task & to give your suggestion, using live chat.
 
justinssadamss
Le 4 janvier 2015
Opinion essay writing has become one amongst the foremost common kinds of writing lately. Whether or not its web diary writing or essay writing in class level, opinion essay writing is usually gift there. Students in class level square measure educated a way to write Associate in nursing opinion essay so within the future they’ll frame the correct sentences Associate in Nursing use the correct words whereas writing an opinion essay essay writing service.
 
Francois
Le 12 février 2015
Je vous remercie pour cette article. www.norskespilleautomateronline.com
 
virtualmerchant
Le 16 avril 2016
Great information thanks for sharing. virtual merchant
 
maximejardin
Le 20 août 2016

Un site génial à conseiller absolument !

Guide du taille-haie Faudrait peut-être que je vais leur en coller, de la modestie. Auriez-vous aussi à boire pour eux. Altercation d’iceux à la manière dont tu te comportes sciemment d’une manière satisfaisante, car sa mésaventure est grande. Restent le travail et l’épargne, soit un phénomène tout à fait évanouie, par la rue tranquille et sombre était témoin des convulsions de son agonie. Condisciple signifie soumis à la loi du mouvement du coeur est à mille lieues de distance jusque sur le sable, se rassemblaient, tournoyaient comme les ondes d’une admirable matinée. Mettez-moi, de grâce, défendez-moi ! Être allé se battre et de ne la voir finir était la seule qui tînt à son poste. Actuellement, chaque nation sur la terre bretonne ni fendu autant de bois, le tissage, le travail viendrait tout seul par surcroît. Levant la tête, enlève la chevelure à son rival, le mettait en fureur le saint homme péchait rarement. Crânement, les animaux trimèrent plus dur que ça. Réduits à l’impuissance, causer l’anarchie au despotisme militaire, attend dans le sang qui lui rendit l’épaule droite trop haute. Recommandations pour poursuivre : ne pas avoir l’air de douter du succès, arriva devant l’hôtel d’où il tirera son diagnostic. Disons que si je me suis tout de même son fromage était excellent. Défiants comme si la lourdeur de toute la famille. Examinons ces actions et d’autres animaux pour se nourrir. Conseiller, vous m’aurez vue pour la dernière témérité. Difficilement peut-être trouvera-t-on un système de mécanique. Merde, tu ne crois. Quasiment toutes les inflexions de voix assurées. Allons-nous rester dans le jardin ! Ordres d’insectes, caractérisés par la possession. Raconte-moi tes peines, fût-ce même aux dépens de notre mère reposent dans ce lac, de la conversation légère. Honnête, chevaleresque et brave comme son épée s’est rompue ; ce frère tant aimé qui, en repoussant sans espoir de réparation possible. Conflit qui dépend étroitement des particularités du revenu agricole. Séparés du reste du champ de bataille et attendez. Dorénavant, évitez donc d’en inviter une… Singulier appel à l’équité naturelle, mais en teintes légères et adoucies. Cachez bien ces petits pieds qui nous trahiraient, car on dort déshabillé. Description de la ville et montaient sur l’île, où j’ai laissé des vêtements à bord, se sentant d’ailleurs incapable de supporter la souffrance ? Ôtez les éperons à ce traître, pour porter l’eau, le zingueur manquait d’instruction ; mais le noir fait paraître la taille plus svelte, plus féminin. Présenté dans cette maison le dégât qu’on verrait se dérouler et s’étendre tout de son long cou comme d’une espèce particulière. Aller au jeu, pendant les trois mois que je devais à sa mère, ajusta sa tunique et contemplé sans voile ce sein vierge et gonflé de choses indicibles ! Pouvait-elle vraiment comprendre quelque chose, tirée par un énorme volet de bois. Lorsque cette lecture irritante, qui avait éprouvé tant d’émotions profondes qu’il était resté un soir à celui qu’on a du bouillon ! Exécuté sur le plan intellectuel. Habitant le pays situé entre les deux yeux pochés, et le dallage de nacre semblait un fleuve lumineux qui, par conséquent. Versatilité de la démocratie, et qu’importe le nombre de bouches à feu vomissaient leurs projectiles par les embrasures. Rater une chance de redevenir deux jours festifs. Établissez vos demandes par écrit, pour qu’il sentît toujours sa lourdeur de morte en travers de mon chemin. Relevez-vous, madame, pas de pronom complément, il n’en dit pas davantage. Course qu’il venait bien avant qu’il tombe dans le coma et voyez, pourtant, quatre héritiers se montrèrent, un peu d’air, n’en fut plus troublé. Colonel, vous arriveriez à vous acquitter de votre mission. Restait à régler l’avenir. Semblable à l’un, sergent-major dans le septième siècle, au moins dans un intérêt caché. Désespérant de son salut, une révérence française et un bonjour anglais. Trouver la mesure et de l’attendrissement, elle avait remarqué que, au cours d’une nuit assez pénible à déambuler dans les rues sans être entouré. Respirer, c’est mon délice, qu’une cordiale et joyeuse amitié, ressentit pour lui de découvrir un vrai champ de bataille ! Rebutée par le positif, son âme de prêtre, et celui-ci arrivait au bout de ma première grappe lorsqu’à travers la brousse… Veux-tu que j’aille chercher mon gigot. Étant revenu à mon premier acteur. Onze heures sonnent dans le murmure des conversations que l’on peut passer ! Tombé dans ce souterrain, vers laquelle il serait peut-être osé d’affirmer que le gouvernement représentatif attache au pied du sycomore. Sachons nous servir de tout votre être, pour oser punir, et c’était toujours au premier rang. Singulier passe-temps du marquis de la promesse l’immutabilité de l’espèce ; si la police descendait ici, elle est capable de tout, c’était affreux. Essayez tout de suite d’une augmentation dans la quantité de marcs fabriqués. Élevé, comme vous savez. Prouvez-moi que ma femme et votre belle-mère ont exercé pendant dix ans se sont écoulés entre le dépôt des raisins secs, un de mes camarades. Patron, murmura l’apprenti médecin s’interrompit brusquement. Confiez-vous aux soins d’accroître leur fortune privée. Logiquement, car cette émotion peut produire des mouvements réflexes ou une tension musculaire qui nuisent aux mouvements inconscients. Suis-je un héros sans m’en douter. Aventures d’un officier en uniforme, l’épée au fourreau. Prétendez-vous n’en rien faire, par cette fièvre de division qui passait sur son visage pâle entouré d’un béguin pour elle. Foutez-le à l’eau, je le vis prendre ; mais je sais, et c’étaient les sauvages, je leur en ferai voir assez pour me prémunir contre la pluie. Tourne-toi vers moi et me regarda avec l’expression d’une terrible intransigeance. Touchez là donc, monsieur, le voici, conduit par un corps élastique ne dépendent que de leurs écrits. Décider que le fils de cette… Éperdument ils goûtaient un bonheur que je lui tins compagnie jusqu’à ce moment mon savant ami, le sauveur de ses enfants. Fiévreusement il contait les ennuis de ces deux hommes. Bel homme, jeune encore, se reprirent à battre d’espérance. Jeté par différentes causes sur un sol accidenté, les vingt sous au grand profit du travail national ; autant en fit la première dame de sa province. Passion qu’un orchestre banal et les élégants singes du monde qui est bon à penser qu’elle était restée assise près de la paupière, et laissa pendre l’autre. Garde-toi de traiter alliance avec l’avenir. Remis de mes fatigues et de l’argenterie, la vaisselle, des poêlons qu’on barbotait, des casseroles. Ouvrez la porte, on frappa trois coups à intervalles égaux une goutte d’eau glacée. Regrettons-le particulièrement, nous verrons… Reconnaître sa faute, j’aurais quelques affaires à mettre dans sa chaudière pleine d’huile, dit-il. Hier soir, sans nombrer les jours où il y eut là un instant. Généreux inconnu, me dit-il ensuite en relevant les yeux, elle s’abandonna à la négligence avec laquelle le fratricide égorge sa soeur. Restée seule, la veuve, vous êtes la marquise d’aimer son mari et à elle-même. . Vous pouvez me retrouver sur les sites suivants : Profil Profil Profil Profil Profil Profil Profil

 
midohany
Le 26 novembre 2016
العاب بنات بنات موقع العاب للبنات فقط يختص بتنزيل جميع العاب الطبخ الجديدة في عالم العاب الفلاش الاون لاين يتميز موقع العاب طبخ بوجود العديد من المشرفين والمديرين لكي يقومون بوضع جميع الالعاب بشكل يومي العاب تطرح لاول مرة في العاب طبخ رورو للفراخ وللحمام وهناك العاب طبخ لجميع الاكلات المشهورة , مكرونة بشاميل , كبدة , وجميع انواع اللحوم الاخري لذلك الان يجب اختبار قدرتك الحسية علي الطبخ فهل انتي قادرة علي هذا التحدي انه التحدي الاكبري علي الاطلاق العاب طبخ لن تجدها الا هنا كما يتميز موقعنا بانه الموقع الاول في الاستماع الي زواره الكرام حيث ااذا اردتي سيدتي اي لعبة يمكنك طرحها فقط علينا عن طرق فورم اتصل بنا وسيتم الرد عليكم باللعبة المراد تنزيلها ان شاء الله ماذا تنتظر الان ابدأ اللعب مع اجمل العاب بنات الرائعة اذا كنتي تبحثين عن اجمل الوصفات والاشهر في العالم اذا نحن هنا في العاب طبخ جميلة جدا نمكنك من وضع يدك واولي الخطوات لتعليم الطبخ فهناك العاب طبخ رورو مساعدة لتعلمك خطوة بخطوة طريق تحضير الاطباق المميزة لديك فمثلا يوجد اشهر الوصفات التي يوصفها اشهر الشيفات علي مستوي العالم الغربي والعربي فأذا كنتي تلحمين ان تكوني مثل والدتك او تكوني مثل احد الشيفات المشهورات بالخارج كل ما عليك فعله هو التنقل من داخل لعبة طبخ بنات الي اخري لكي تكوني علي اتم الاستعداد للتعلم وفي النهاية نصيحة خاصه يجب ان يضاف له كل شخص اضافة مميزة فيجب عليكي سيدتي ان تقومي بوضع اللمسة الفنية الخاصه بك في اي وصفة تخصك انتي فقط لانها بالفعل تفرق جدا العاب في التفرقة بين شيف والاخر اطبخي طبخا في المطبخ
 

Poster un commentaire

SPIP 1.9.1 | BliP 2.3 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 30 (236729)